Faut-il se mfier des lampes basse consommation ?

      

Faut-il se mfier des lampes basse consommation ?

    2009-09-04, 23:08

Alors que les ampoules incandescence classiques, trop nergivores, sont peu peu retires du march, les lampes fluocompactes soulvent quelques inquitudes. Fondes ?

On nous bassine depuis des mois - voire des annes - avec larrive rvolutionnaire des lampes basse consommation (LBC), qui divisent par quatre notre facture lectrique. Et notre impact cologique. Cest bon pour la plante et pour le porte-monnaie, nous dit-on. Sauf quici et l, des petites voix slvent pour alerter sur les dangers potentiels de ces lampes, qui contiennent du mercure, mettent des ondes lectromagntiques, et mme des rayonnements ultraviolets selon une tude anglaise. Y a t-il des raisons de sinquiter? Les rponses aux questions que vous vous posez (ou pas
).

Pourquoi doit-on se sparer de la bonne vieille ampoule filament?

Invente en 1878 par lAmricain Thomas Edison, la lampe incandescence classique a bien vcu. On lui reproche sa consommation nergtique excessive, elle produit essentiellement de la chaleur (95%) et trs peu de lumire (5%). Dans le cadre du plan climat-nergie, lUnion europenne a arrt un calendrier de retrait progressif des ampoules traditionnelles (dici 2012). les ampoules 100 watts seront retires du march, elles disparatront progressivement des magasins, une fois les stocks couls. Les lampes basse consommation sont-elles vraiment plus cologiques?

Oui, sur le plan global, il ny a aucun doute l-dessus,le remplacement aujourdhui de toutes les ampoules permettrait dconomiser 8 trawatts-heures de consommation dlectricit lhorizon 2016 ).

Si lampoule incandescence classique est trs coteuse en kilowatts-heures, elle na en revanche aucun impact sur lenvironnement en tant quobjet (du verre et un filament de tungstne). On ne peut pas en dire autant de la lampe basse consommation (LBC) qui, fabrique partir dun tube fluorescent pli, contient du mercure. Bien sr cest une substance dangereuse forte dose, mais l, les quantits sont trs faibles. En moyenne 3 mg de mercure par ampoule. En comparaison, les nons contiennent en moyenne 7 mg de mercure/tube.

A la diffrence des ampoules classiques, donc, les LBC ne doivent pas tre jetes la poubelle mais rapportes par exemple dans un magasin en vue d'tre recycles. (Toutes les infos sur Recylum, l'co-organisme agr la collecte des LBC).

Ces lampes prsentent-elles un risque pour la sant?

Concernant la prsence de mercure, il n'y a pas de risque quand la lampe est allume. Seul danger: si l'ampoule se casse. elle ne contient que 0,005 % de mercure mlang au gaz inerte contenu dans le tube, le risque est donc trs faible. Lassociation de lclairage conseille par prcaution de bien ventiler la pice si lampoule se brise.

Autre point, qui soulve des inquitudes, les composants lectroniques contenus dans la LBC. Qui dit lectronique, dit champ lectromagntique. Lassociation Criirem, qui milite pour obtenir des normes plus restrictives en matire dexposition aux ondes, s'est penche sur ces lampes. On a dcouvert que ces ampoules mettaient des ondes importantes, jusqu 300 volts/mtre. Ce fut un peu par hasard. On a t appels pour faire des mesures chez une dame qui se plaignait des dysfonctionnements de son pacemaker. Au dpart, on suspectait une antenne relais pour tlphone mobile, installe par trs loin de chez elle. Cest en faisant les mesures quon sest rendu compte que ce ntait pas lantenne mais lampoule LBC, .


on conseille aux consommateurs dviter de les utiliser en lampe de chevet et en lampe de bureau.

A t-on vraiment le choix ?

Ds lors que les ampoules filament ont vocation disparatre, existe-t-il dautres alternatives aux lampes basse consommation ? Oui Il y a par exemple lhalogne amlior. Avantages: qualit de lumire, allumage instantan, elle ressemble comme deux gouttes deau lampoule dEdison. Inconvnient: elle consomme beaucoup plus quune LBC et donc voue disparatre terme.

Autre option, la diode lectroluminescente (LED). Utilise surtout aujourdhui faible puissance comme voyant sur les appareils mnagers, elle est en plein dveloppement. Et dici 2020, la LED pourra concurrencer la LBC. C'est important de rappeler ces lampes alternatives. Car au fond, ce qui irrite les consommateurs, c'est de se sentir oblig, de ne pas avoir le choix. Surtout pour quelque chose qui touche l'intime comme la lumire.




    

      


 
: