le mdecin malgr lui

      

le mdecin malgr lui

   bel_med 2009-09-10, 19:34

Scandaleux!c'est le moins que l'on puisse dire, de ce qui est arriv en cette soire ramadanesque l'hpital de ain m'lila ,un parent ayant ramen son enfant souffrant de maux de tte avec vomissements fut "consult" par un infirmier/aide soignant et lui prescrivit un traitement en lieu et place du mdecin
de garde, qui tait , videmment, bien prsent "consulter" un autre patient...D'ici peu ,ce seront les agents de service qui auront la lourde tache de prendre en charge tous les pauvres malades!

bel_med
Pro
Pro

: 139
: 66
: Ain M'lila
: 7
: 247
: 12/07/2008

    

: le mdecin malgr lui

   Al-fassil 2009-09-11, 16:11


Bonjour Bel Med;
Je salue ta conscience bien veille, alors que c'tait prvu que ce sont ceux du corps de la sant prsents qui devraient faire justice ou intervenir, sinon c'tait au parent de l'enfant qui devaient faire une dolance directement au niveau du premier responsable de l'hpital. Ce responsable que tout le monde tmoignent de sa ferveur et la bonne volont et avre bien dcid de faire de son mieux pour le bien de la sant Ain M'lila.
Sahha ftourkom

Al-fassil
Pro
Pro

: 655
: 48
: Ain M'lila
: 10
: 1434
: 30/04/2009

http://www.al-fassil.co.cc

    

: le mdecin malgr lui

   dracula 2009-09-11, 20:44

Bonsoir mon ami bel_med ,
c'est un excellent sujet de discussion que tu nous ramens ici et on va se faire les dents dessus car la sant pose problme tous les algriens autant les responsables que les citoyens, d'ailleurs il y a une rgle qui a t tablie pour la mdecine gratuite dans notre pays :
LA MEDECINIE N'A PROFITE QU'AUX RICHES ET AUX RESPONSABLES.
Si ce parent avait le moindre degr de citoyennet, il n'aurait jamais du laisser un tel azcte s'accomplir devant ses yeux et sur son fils, oui il n'aurait jamais du laisser son fils se faire ausculter par un aide soignant, ce sont des choses qui ont disparu depuis longtemps.
O est le civisme et le respect de l'tre humain, pourquoi ce mpris envers l'algrien et la grande question que je me pose est la suivante:
QU'A FAIT CE MÉDECIN DE SON SERMENT D'HIPPOCRATE?
Normalement ce citoyen aurait du provoquer un scandale grandiose au point o sa plainte serait parvenue aux oreilles de tout le monde commencer par celles de ce responsable qui notre cher ami Al-fassil reconnait une ferveur et une bonne volont de bien faire.
Ce parent n'aurait jamais du laisser s'accomplir devant ses yeux ce geste contre nature aussi os.
SAHA FTOURKOUM.

dracula
Pro
Pro

: 162
: 56
: ainmlila
: 7
: 210
: 26/08/2009

    

: le mdecin malgr lui

   sad49 2009-09-12, 00:51

Des situations de ce genre n'existent qu'en Algrie .C'est la preuve "QUE L'ANE EST JUCHE SUR SON MAITRE ".Nos responsables n'ont aucune emprise sur leurs administrs parce que -eux-mmes -ils ne sont pas exempts de tout reproche .Leurs administrs savent qu'ils n'iront jamais jusqu' les sermonner ;alors ils agissent leur guise et en toute impunit .C'est ce qui explique ce genre de comportements de la part de certains .Je prcise "certains" car il y a encore des gens consciencieux mais malheureusement ils se comptent sur les doigts de la main.Pour en revenir au cas voqu par Bel_Med ,ce parent n'aurait d jamais accepter de confier son fils cet aide-soignant .Il aurait d patienter et attendre que le mdecin s'occupe personnellement de son fils .Ce genre de ngligences peuvent dboucher sur des situations dramatiques et on invoquera alors le "MEKTOUB "pour se faire bonne conscience ou pour consoler les parents .Je ne suis pas mdecin mais "MAUX DE TETE accompagns de VOMISSEMENTS" peuvent tre les symptomes de la MENINGITE" .Alors ce sera grave pour tout le monde .

sad49
Pro
Pro

: 508
: 66
: 6
: 1281
: 09/05/2009

    

: le mdecin malgr lui

   bel_med 2009-09-12, 16:11

SALAM!
On confierait notre enfant au diable si cela devait apaiser ses souffrances,nul n'ignore que lorsque la douleur est son paroxysme et qu'elle devient plus qu'insupportable,on s'en remet au premier venu pourvu qu'il ait la possibilit d'abrger ce mal,n'accablons donc, pas rapidement les parents,lesquels sont souvent dans un tat second s'ils se trouvent confronts une telle situation...Ceux qui sont montrer du doigt ce sont plutt, les responsables qui font montre d'une indiffrence manifeste parce qu'on n'a pas le droit de lsiner avec la sant du citoyen,c'est une question de vie ou de mort

bel_med
Pro
Pro

: 139
: 66
: Ain M'lila
: 7
: 247
: 12/07/2008

    

: le mdecin malgr lui

   sad49 2009-09-12, 19:34

Il faut faire la part des choses .Ce parent est aussi responsable de cet tat de fait .Je ne l'accable pas mais je dis ce qu'il en est .Tout comme on n'a pas aussi accabler cet aide soignant qui a peut-tre cru bien faire .Nous ignorons les circonstances qui l'ont amen faire ce qu'il a fait. Que nos jugements ne soient pas trop hatifs .Nous n'avons entendu qu'une seule partie .

sad49
Pro
Pro

: 508
: 66
: 6
: 1281
: 09/05/2009

    

: le mdecin malgr lui

   abdelatif 2009-09-12, 21:20

Bonsoir tt le monde
je ss entirement d'accord avec vous said49 par contre monsieur al fassil devient al fassih en vantant ce rsponsable de l'hopital oui puisque vous le dites
Dommage Rohi ya mlila rohi besslama

abdelatif

: 6
: 56
: ain m'lila
: 0
: 11
: 06/07/2009

    

: le mdecin malgr lui

   dracula 2009-09-13, 01:00

Bonsoir khouya said 49 et saha ftourek; je vais te mordre un tout petit peu pour boire juste une petite gorge de ton sang d'intellectuel de la vieille cole d'ain m'lila,
Quand j'ai mis mon commentaire sur ce sujet, j'ai bien lu et relu l'histoire rapporte par notre ami bel_med et je reprends le paragraphe tel qu'il a t rdige ci-dessus :
"un parent ayant ramen son enfant souffrant de maux de ttes avec vomissements fut "consult" par un infirmier/aide soignant et lui prescrivit un traitement en lieu et place du mdecin de garde qui tait videmment bine prsent "consulter" un autre patient".
Il n'y a aucune circonstance attnuante, aucune excuse car le mdecin et son aide soignant, tous deux prsents sur les lieux, se sont partags d'un commun accord le travail du mdecin, et ce au mpris du genre humain, et faisant fi de toute considration pour l'humanit.
Le parent aurait pu attendre que le mdecin finisse la consultation de son malade pour lui confier son fils, et aucune situation aussi grave fusse t'elle n'aurait justifi le recours l'auscultation de l'enfant par l'aide soignant;
Mon cher ami said 49, il y des valeurs qu'on ne marchande jamais, la socit est rgie par des repres rigs par les hommes entre eux et qu'aucun homme n'a le droit de d'enfreindre C'est encore une fois et je le dis avec toute ma conviction une atteinte aux droits de l'homme.
BONSOIR MON AMI.

dracula
Pro
Pro

: 162
: 56
: ainmlila
: 7
: 210
: 26/08/2009

    

: le mdecin malgr lui

   Al-fassil 2009-09-13, 02:26


Mr Abdelatif, c'est trs grave; de quel droit tu dsigne les gens en publique par des pseudonymes comme l'entend ton sprit?
Moi je parle en connaissance de causes (ya khouya li mlih mlih) c'est tout!
y en a mme plusieurs cas qui ont fait l'objet de diffrentes disciplines y a pas longtemps, et j'arrte pour ne pas citer trop sinon je risque de faire la cible encore une fois.
Ici on construit on dmolit pas, on brise pas. tout en gardant le droit d'approuver le contraire si t'en as dans des dolances.
Rabbi ysamhak, wa Sahha ftourek.

Al-fassil
Pro
Pro

: 655
: 48
: Ain M'lila
: 10
: 1434
: 30/04/2009

http://www.al-fassil.co.cc

    

: le mdecin malgr lui

   Toufik 2009-09-13, 22:23

salam alikoum et saha ftourkoum
je partage egalement et entierement l'avis de cheikh said ( puisque c'etait mon enseignant ) lorsqu'il dit qu'une fievre anodine peut cacher une grave maladie mais dans ce cas pareil, avons nous le droit d'incriminer le medecin de garde, l'infirmier ou le parent de l'enfant malade? la tache de l'infirmier est bien dict dans le code de deontologie a prodiguer des soins securitaires avec une conduite professionnelle, il est la pour apporter son assistance a son medecin afin d'etablir le bon diagnostic , mais au dela de prendre un stethoscope pour ausculter et/ou prescrire une ordonnance sans le consentement ou la connaissance du medecin sur place , est une partique anti deontologique et cette personne doit etre sanctionn.
Vu le nombre de malades transitant quotidiennement aux urgences de l'hopital de la ville, cet infirmier voulait faire du bien en essayant d'aider et de bonne foi le medecin de garde, mais ce n'est pas une raison de mettre la vie d'un enfant en danger.
la relation infirmier-medecin est un partenariat therapeutique etabli pour favoriser la sant de la population qui repose essentiellement sur la confiance, et l'element essentiel dans cette confiance, c'est bien entendu la collecte de l'information du malade au profil du medecin.

Toufik

: 12
: 52
: 0
: 30
: 07/05/2009

    

      


 
: